logotype preloader
Filter by :

Différents types d’incendies

fire fighting

COMMENT UN FEU SE DÉCLENCHE-T-IL ?

Le processus de combustion est une réaction chimique d’oxydation d’un combustible par un comburant en présence d’une source d’énergie. Un incendie est la résultante de l’interaction de ces 3 éléments, également appelé triangle du feu. 

  • Le combustible peut être du bois, de l’essence, du diesel, de l’éthanol, du plastique, du tissu, du papier…
  • Le comburant est généralement l’oxygène contenu dans l’air. Il peut également s’agir de chlore, d’eau oxygénée, d’acide nitrique, de chlorates, de perchlorates…
  • La chaleur produite par une source d’énergie : un frottement d’origine mécanique, de l’électricité (foudre ou électricité statique), une réaction chimique, de l’énergie solaire…

L’élimination de l’un de ces éléments permet d’éteindre le feu. C’est pourquoi le carburant doit être séparé de la source d’oxygène ou refroidi en dessous de la température d’ignition.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES CLASSES D’INCENDIE ?

Les classes d’incendie caractérisent les différents types de feux selon le combustible.

Types d’incendies classifiés selon la norme européenne :

  • La classe A correspond aux feux de combustibles comme le bois, le carton, le papier, le tissu, les pneus…
  • La classe B correspond aux liquides inflammables (hydrocarbures) tels que le fuel, l’essence, le diesel, kérosène, le white-spirit…
  • La classe B correspond aux liquides inflammables (solvants polaires) tels que l’éthanol, le propane, le butane, l’acétylène, l’hydrogène, le méthane…
  • La classe C correspond aux feux électriques 
  • La classe D correspond aux feux de métaux inflammables tels que la poudre d’aluminium, la laine d’acier, le magnésium…
  • La classe F correspond aux feux d’huiles alimentaires

Le type de feu a un impact sur le choix des opérations de lutte incendie. Les émulseurs anti-incendie sont principalement appliqués sur les feux de classe A et classe B.

Quelle est la définition d’un feu de classe A ?

Les feux de classe A sont des feux en trois dimensions, ou feux structurels, déclenchés par un combustible tel que du plastique, du bois, des végétaux, du papier, du caoutchouc, des pneus, des déchets… 

Les feux de classe A comprennent les incendies dans les centres de traitement des déchets, les feux de forêt ou de broussaille, les feux dans les bâtiments d’habitation, les entrepôts, les accidents de la route…

Les feux de classe A peuvent être éteints avec de l’eau. Afin d’éteindre le feu plus rapidement, d’économiser de l’eau et d’augmenter l’autonomie des sapeurs-pompiers, il est nécessaire d’utiliser un émulseur spécifique pour feux de classe A. 

Les émulseurs de classe A présentent des propriétés mouillantes et de moussantes élevées. Ils réduisent la tension superficielle de l’eau et pénètrent en profondeur dans le matériau inflammé.

multipurpose fluorine free firefighting foam
hydrocarbon fire foam test

Quelle est la définition d’un feu de classe B ?

Dans la classification incendie américaine, il existe 2 types de feux de classe B :

Les feux de classe B hydrocarbures : feux de liquides inflammables tels que fuel, diesel, kérosène, heptane, benzène… composés de carbone et d’hydrogène. 

Les feux de classe B hydrocarbures se rencontrent principalement dans les industries pétrochimiques telles que les raffineries ou les zones de stockage de produits pétroliers, la lutte incendie aéronautique et la marine.

Les hydrocarbures ne sont pas miscibles dans l’eau. 

Les feux de classe B hydrocarbures nécessitent un émulseur anti-incendie de classe B spécifique qui se répand rapidement à la surface du combustible en feu, contient les vapeurs, et évite la ré-inflammation.

Les feux de classe B solvants polaires

Les solvants polaires sont divisés en 7 catégories principales :

  • Alcools : méthanol, éthanol, isopropanol…
  • Cétones et aldéhyde : acétone, acétaldéhyde, méthyléthcathinone, MIBK…
  • Esters : acétate d’éthyle…
  • Éthers : éther diéthylique, MTBE, THF…
  • Glycols : mélange « alcool + éther » : MEG, MPG, butoxyéthanol, butylcarbitol…
  • Amines : triméthylamine…
  • Acides : acide acétique, acide propionique…

Les feux de classe B solvants polaires sont fréquemment rencontrés dans les industries pétrochimiques, centrales nucléaires, distilleries, usines de traitement de solvants (peintures, vernis, parfums, arômes, huiles essentielles, fragrances…).

Les solvants polaires sont hydrophiles (attirés par l’eau) ; ils sont miscibles dans l’eau. L’utilisation d’un AFFF sur un feu de solvants polaires endommagera la mousse et se mélangera rapidement au carburant. 

C’est pourquoi les feux de classe B solvants polaires nécessitent un émulseur Alcool Résistant (AR) de classe B. L’émulseur forme un tapis de mousse qui se répand rapidement à la surface du combustible. Il crée également une couche polymère résistante à la capacité de destruction des solvants et évitant l’inflammation des vapeurs.