logotype preloader
Filter by :

Différentes techniques d’application des émulseurs

L’extinction d’un incendie nécessite un émulseur adapté avec une concentration, un dosage et des équipements incendie à mousse avec un taux d’application adéquats. 

On distingue 2 principales techniques d’application de l’émulseur sur un feu, reconnues par les normes européennes (EN1568) et internationales (ISO7203).

Application directe

En attaque directe, la mousse est appliquée directement sur le combustible en feu.  La mousse forme alors un tapis au-dessus du combustible.
Les pompiers utilisent une lance ou un canon en position « jet bâton ». Cela leur permet d’aborder le foyer de manière éloignée, et ainsi d’être moins exposés aux fortes chaleurs.

Les installations telles que les cuves de stockage d’hydrocarbures ou les entrepôts utilisent des canons longue distance, ou des sprinklers à têtes.
Ce type d’application ne peut être appliqué que sur les feux de classe B et de classe F, avec des émulseurs AFFF (Agents Formant un Film Flottant) ou FFF (émulseurs non fluorés).

Application indirecte ou douce

L’application douce de l’émulseur est souvent utilisée sur les feux de liquides de solvants polaires de classe B (miscibles à l’eau).
La mousse est d’abord projetée sur une surface verticale (mur, réservoir…). Elle s’écoule ensuite à la surface du liquide en feu. Le tapis de mousse formé n’agite pas le combustible et ne le contamine donc pas. 

Les services incendies utilisent l’application douce dans la plupart de leurs interventions. Les sapeurs-pompiers peuvent augmenter l’humidité du combustible pour protéger la végétation ou les structures et éviter la propagation du feu. L’application indirecte est également utilisée pour les opérations de lutte incendie avec des équipements mousse mobiles.

La mousse peut être appliquée directement sur le combustible en bas, moyen et haut foisonnement. C’est le cas de la plupart des installations fixes : boîte à mousse moyen foisonnement sur une cuve de stockage d’hydrocarbures, générateur de mousse haut foisonnement dans une salle des moteurs d’un navire…

Cette application indirecte est obligatoire pour que la mousse ne soit pas détruite par les solvants polaires, qui sont miscibles dans l’eau. Elle est également adaptée à l’extinction des feux d’hydrocarbures de classe B (liquides non miscibles à l’eau). 

  Ces 2 méthodes d’application de la mousse avec la même efficacité d’extinction : 

Action chimique en application directe d’émulseur AFFF

La mousse générée à partir d’un émulseur AFFF a la capacité de se décanter rapidement. Cela permet la formation rapide d’un mince film fluoré à la surface de l’hydrocarbure.

Ce film, résistant à la chaleur, va créer une barrière empêchant le vapeurs de s’enflammer. 

Action chimique en application indirecte d’émulseur AFFF-AR 

Par accumulation de bulles, un tapis de mousse se forme afin d’isoler le liquide en feu.

Ce tapis de mousse est épais et très résistant à la chaleur. Il va créer une barrière empêchant l’inflammation des vapeurs.

 

Dans tous les cas, l’application de l’émulseur permet de rapidement casser le « triangle du feu » en isolant le combustible de l’oxygène et en refroidissant ce dernier.